Critique : Halloween Junky Orchestra – HALLOWEEN PARTY

Les japonais sont particulièrement friands des fêtes purement commerciales au grand bonheur des commerçants qui se frottent les mains à l’idée de faire dépenser le plus d’argent possible aux consommateurs. On ressent notamment une vague de démarches marketing à Halloween, Noël et la Saint Valentin. Du côté musical, on peut toujours compter sur certains artistes…

Critique : Amuro Namie – Uncontrolled

Depuis la parution de son album de collaborations, Checkmate!, Amuro Namie a surfé sur sa vague de succès et en a profité pour sortir plusieurs singles à intervalles réguliers. L’artiste n’ayant plus proposé d’album original depuis deux ans et demi, il était temps qu’un nouveau disque voie le jour. Uncontrolled est disponible dans les bacs…

Critique : Kim Hyun Joong – HEAT

La reconversion d’acteurs en chanteurs, présentateurs et mannequins est monnaie courante en Asie. Cela se ressent souvent sur les prestations des artistes ne pouvant bien évidemment pas exceller dans tous les domaines. Néanmoins, si l’un d’entre eux interprète des chansons composées par une grosse pointure, le coup d’œil peut valoir le détour. Kim Hyun Joong…

Critique : Kyary Pamyu Pamyu – Pamyu Pamyu Revolution

Si vous n’avez pas été privés de votre connexion internet l’été dernier, vous n’êtes sûrement pas passés à côté du phénomène Kyary Pamyu Pamyu. L’Harajuku girl a effectivement sorti un premier mini-album, Moshimoshi Harajuku, produit par Nakata Yasutaka (DJ de Capsule et producteur de grand nombre d’artistes électro comme Perfume). Comme ce fut le cas…

Critique : Meisa Kuroki – UNLOCKED

Meisa Kuroki correspond parfaitement à un modèle d’artiste japonaise préconçue par rapport à son physique avantagé : actrice, mannequin et chanteuse, son agence essaie d’utiliser son image un peu partout.  Si sa carrière d’actrice reste la plus développée, Meisa Kuroki a tout de même quasi-systématiquement sa place sur les plateaux de télévision afin de faire…