Porno Graffitti - PANORAMA PORNO

Critique : Porno Graffitti – PANORAMA PORNO

Published On 22 juin 2012 | By Angela | Article de la semaine, Critiques, Feature, J-music
Overall Score
75 %

Un album reprenant avec brio toutes les qualités de Porno Graffitti.

Bien qu’il ait près de 15 ans de carrière major derrière lui, Porno Graffitti continue d’avoir un rythme de sortie conséquent afin de nourrir sa fanbase. Le groupe ne jouit plus du même succès que dans les années 2000, mais est parvenu à devenir un incontournable de la scène rock japonaise en marquant les esprits. Après avoir sorti cinq singles consécutifs, le duo refait parler de lui à l’aide d’un nouvel album, PANORAMA PORNO.

PANORAMA PORNO est disponible dans les bacs en deux éditions depuis le 28 mars. L’édition limitée inclut un DVD bonus supplémentaire présentant les clips des chansons-titres des singles précédents ainsi que les spots TV et making-of . Le disque a plutôt bien été accueilli puisque plus de 80 000 exemplaires ont été écoulés et qu’il s’est placé sur la seconde marche du podium du classement hebdomadaire de l’Oricon sa première semaine de commercialisation. Rien de bien dramatique étant donnné que sa nouvelle tournée n’a toujours pas commencé et qu’en comparaison, 130 000 copies de ∠ TRIGGER avaient trouvé acquéreur en 2010.

Si ∠ TRIGGER n’est pas parvenu à convaincre, ce n’est pas le cas de PANORAMA PORNO. Les amateurs de la formation seront rassurés dès la première écoute. Il faut avouer que l’album est beaucoup mieux arrangé, mais a surtout une meilleure dynamique. Les deux membres nous mettent tout de suite d’aplomb avec la 1ère piste, 2012Spark, incontestablement l’une des meilleures chansons qu’ils n’aient composé ces dernières années. La musique aux accents électro surprend aux premiers abords pour un groupe comme Porno Graffitti qui ne nous a pas habitué à de telles sonorités. L’intro laisse néanmoins rapidement la place à une instrumentation tout aussi puissante, mais moins électronisée. La guitare distortionnée d’Haruichi Shindo et le jeu de batterie marqué contrastent avec la partie de violon électronique pour un rendu du meilleur effet ! De son côté, Okano Akihito n’est pas en reste et parvient à nous prendre aux tripes grâce à un chant tout aussi énergique.

On retrouve également d’autres titres pêchus comme Measure ou FLAG. Ces deux titres à l’inspiration pop-rock se veulent beaucoup plus dansants. On retiendra particulièrement la partie de guitare de FLAG, plus travaillée qu’à l’accoutumée. Le petit solo d’Haruichi Shindo est d’ailleurs très bien placé et reste efficace même s’il reste basique. Mention spéciale à Denkou Sekka et ses effets de synthétiseurs truffés un peu partout produisant avec le reste des instruments un rythme endiablé ! Pour une fois, l’autotune est du meilleur effet et donne encore plus de poigne au chanteur. Dans un registre électro-dance ultra vitaminé, One More Time fait aussi partie des meilleurs singles du groupe. Les amateurs de T.M. Revolution devraient particulièrement l’apprécier tant les sonorités sont semblables.

Bien sûr, les ballades ne sont pas abandonnées, bien que minoritaires cette fois-ci. La plus prenante est sans aucun doute EXIT, sortie préalablement en single. Le duo diffuse une atmosphère ténébreuse grâce à une instrumentation pesante. La partie de guitare est cette fois clean, laissant la place à la ligne de basse et à la batterie lors des couplets. L’orchestre de cordes accentue la noirceur du morceau tandis que le chant d’Okano Akihito se veut percutant. Le crescendo lors des refrains est on ne peut plus convaincant et il est impossible de ne pas se laisser emporter par le flot d’émotions. Le morceau atteint alors son point culminant après le solo de guitare, le silence et la reprise soudaine du refrain ! Il s’agit indéniablement d’une des plus belles ballades de la formation depuis ses débuts ! Dans un genre plus posé, Hikari no Story clôt l’album en beauté et se veut tout aussi intéressante. Un orchestre de cordes est à nouveau présent, bien qu’au second plan pour laisser la place à une jolie partie de synthétiseur, mais surtout à la guitare criarde d’Haruichi Shindo. Le chanteur interprète à nouveau la composition avec brio en étant doux lors des couplets afin de mieux laisser transparaître ses sentiments lors des refrains.

PANORAMA PORNO sera donc apprécié par tous les amateurs du groupe. On retrouve les éléments qui ont fait son succès, mais cette fois tout est correctement orchestré pour que l’album ne fasse pas l’effet d’un pétard mouillé comme ce fut le cas avec ∠ TRIGGER. On retrouve des compositions aux mélodies pensées pour qu’elles s’encrent facilement en tête et donnent envie de bouger en rythme. Entre 2012Spark, Denkou Sekka, One More Time, Cassiopeia no Koukai et Kimi wa 100%, Porno Graffitti parvient à nous faire un vrai électrochoc pour notre plus grand plaisir ! Il ne reste plus qu’à attendre qu’un DVD/Blu-ray de la tournée 12th Live Circuit ‘PANORAMA×42 paraisse pour avoir un réel aperçu de la qualité de ces morceaux en live ! Les plus gourmands pourront se rabattre sur Makuhari Romance Porno ’11 – DAYS OF WONDER, DVD/blu-ray prévu pour le 4 juillet reprenant les concerts des 24, 25 et 31 décembre 2012. Quoiqu’il en soit, PANORAMA PORNO est un album à écouter à tout prix et nous rassure plus que grandement quant à la tournure musicale du duo qui a encore de beaux jours devant lui.

Pour plus de critiques et d’actualités musicales, rejoignez les pages facebook, twitter et Google+ de Play of medley !

Tracklist de PANORAMA PORNO

01. 2012Spark
02. Major
03. FLAG
04. EXIT
05. Denkousekka
06. Seikyuu
07. Suteki Sugite Shimatta
08. One More Time
09. Cassiopeia no Koukai
10. Kimi wa 100%
11. Truly
12. Yuki no Iro
13. Hanamuke
14. Merry Go Round
15. Hikari no Story

Like this Article? Share it!

About The Author

Fondatrice, rédactrice-en-chef et photographe de Play of medley, je suis passionnée par la musique asiatique et plus particulièrement par la musique japonaise depuis mon plus jeune âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>