Critique : BUMP OF CHICKEN – Zero

Published On 23 octobre 2011 | By Angela | Article de la semaine, Articles, Critiques, Feature, J-music

Je pense que les personnes visitant plus ou moins fréquemment Play of medley connaissent mon engouement pour BUMP OF CHICKEN, l’un des seuls groupe japonais que je suis fidèlement depuis 2001. Cela se remarque facilement en jetant un œil à ma liste de critiques. Le quatuor a eu de nombreuses périodes à vide et chaque annonce d’un nouveau disque devient source de débats parmi ses fans. Smile était sorti dans un contexte tendu puisqu’il s’agissait d’un single dont tous les bénéfices étaient destinés aux sinistrés du séisme du 11 mars, mais il en va tout autrement pour le nouveau, Zero, crée pour le nouvel opus de la saga Final Fantasy.

BUMP OF CHICKEN ou du moins son chanteur et compositeur, Motoo Fujiwara, n’en est pas à son premier générique de jeu vidéo. Ce dernier avait effectivement produit en solo l’OST de Tales of the Abyss sur Playstation où Karma avait servi de générique. Par la suite, la chanson avait également été distribuée sous forme de single dans la discographie de BUMP OF CHICKEN et incluse dans son album Orbital Period. La barre passe cette fois un cran au-dessus avec sa sollicitation pour signer le générique du jeu Final Fantasy Type-Ø sur PSP, l’une des séries de RPG les plus appréciées au monde. Les membres, eux-mêmes grands admirateurs, ne se sont pas fait prier et ont accepté avec joie cette offre ne se présentant qu’une fois dans sa carrière.

Chose assez rare pour la formation, Zero est sorti le 19 octobre en deux éditions. Elles contiennent deux pistes communes : la chanson-titre, ainsi qu’une version de Smile jouée avec le groupe complet. L’édition limitée met quelques collaborations en avant. Elle dispose d’une pochette et de la version opening de Zero arrangées par Yoshitaka Amano, ainsi que d’un DVD bonus réalisé aux côtés de SQUARE ENIX contenant un clip de Zero reprenant des passages du jeu et l’opening original. Le succès est au rendez-vous puisque Zero oscille entre la première et la seconde place du classement de l’Oricon avec déjà plus de 150 000 copies écoulées ! Un très beau score pour un groupe de rock par ces temps, d’autant plus sans aucun passage télévisé.

Le teaser de Zero annonçait le pire et avait fait froid dans le dos aussi bien aux amateurs du groupe qu’à ceux de Final Fantasy. Quelle surprise en écoutant finalement le morceau dans son intégralité ! BUMP OF CHICKEN n’a cessé d’évoluer tout en présentant des morceaux convaincants, voire incontournables, mais Zero s’impose clairement comme sa pièce maîtresse ! Motoo Fujiwara a joué au jeu en avant-première et est parvenu à entrer dans l’univers de Final Fantasy tout en diffusant sa touche personnelle reconnaissable dans toutes les compositions du quatuor. La musique en devient complètement déroutante et touchante. La première chose marquant les esprits reste cette durée de près de 7 minutes : si l’on avait pu craindre une certaine redondance, la richesse de la mélodie prouve rapidement que l’on se fourre le doigt dans l’œil. Le titre est tellement subjuguant qu’on ne peut qu’être captivé et se laisser emporter dans un flot d’émotions.


Zero a été brillamment composée et dispose de nombreux motifs différents, si bien qu’on ne sent pas une seule seconde l’impression de déjà vu à son écoute. Elle commence de manière délicate avec une tonalité mineure à un tempo moyen et surprend grâce à son instrumentation, qui n’a jamais été aussi variée. Elle met en avant des instruments assez exotiques comme l’udu ou encore une partie entre la flûte de pan et l’ocarina. La partie de batterie est subtilement jouée tandis que la basse marque délicatement le rythme et que la guitare reste très claire. Le tout est prédominé par le chant éraillé et aérien de Motoo Fujiwara pour un résultat d’autant plus poignant. La chanson forme un crescendo appréciable lors de son avancée et il devient impossible de détourner son attention : on ne peut rien faire d’autre qu’être à l’affût du prochain motif musical à nous surprendre.

La version opening de Zero est quant à elle beaucoup plus posée et son rythme se voit ralenti. Deux parties de guitare acoustique merveilleusement entremêlées ouvrent le bal et montrent d’entrée de jeu qu’il ne s’agit pas d’une vulgaire version raccourcie de la précédente. Si cette dernière était déjà mélancolique, celle-ci accentue davantage cet effet. Les autres musiciens de BUMP OF CHICKEN ne seront pas à l’honneur, mais on y retrouve la discrète partie d’orgue typique des compositions phares de Final Fantasy en fond sonore. La version groupe de Smile est tout aussi intéressante. Le single avait effectivement été composé en urgence par Motoo Fujiwara après avoir accepté la requête de collaboration avec le célèbre Takehiko Inoue, créateur de Slam Dunk. Simple guitare-voix, elle avait été enregistrée en prise unique par le chanteur-guitariste-compositeur. Les autres membres ont cette fois participé et la chanson est tellement incomparable qu’elle mérite d’être considérée comme une nouvelle composition. L’accent a été mis sur les parties de guitare : les membres se sont clairement fait plaisir avec la réverbération en créant des effets d’échos ! La piste en devient atmosphérique et à la limite du post-rock. Toute la seconde partie est entièrement instrumentale et le quatuor y fait une démonstration simple mais efficace de ses capacités.

 

Les musiques de Final Fantasy sont considérées comme cultes pour beaucoup d’amateurs du monde entier et Zero ne rabaisse en rien le niveau. BUMP OF CHICKEN ne démérite pas et a signé l’un de ses meilleurs singles. La formation est parvenue à surprendre ses auditeurs à l’aide de sonorités à mille lieues de celles attendues. Il a ainsi ravivé la flamme dans le cœur de ses fans et atteindra certainement un plus large public grâce à la notoriété du jeu vidéo. Puisque trois singles sont désormais sortis, un album ne devrait plus tarder à voir le jour. Il est néanmoins possible qu’un autre single se glisse entre deux. Le quatuor ne sera en tout cas pas discret bien longtemps puisqu’il partira en tournée dans tout le pays à partir du 5 décembre pour un total de 19 dates. BUMP OF CHICKEN 2011-12 TOUR « GOOD GLIDER TOUR » est sa première tournée nationale depuis Homeship Eisei il y a environ trois ans et demi environ. Le groupe reste néanmoins fidèle à sa réputation et aucune apparition sur les plateaux d’émissions musicales n’est planifiée. Zero continuera son chemin en ayant pour seule promotion la publicité générée par SQUARE ENIX.

D’autres informations sur Zero et BUMP OF CHICKEN seront données sur la page facebook de Play of medley. Si vous appréciez le groupe ou les Final Fantasy, n’hésitez pas à la rejoindre, un simple clic dans la box de droite suffit ! Je vous invite également à suivre le compte twitter fraîchement crée !

Like this Article? Share it!

About The Author

Fondatrice, rédactrice-en-chef et photographe de Play of medley, je suis passionnée par la musique asiatique et plus particulièrement par la musique japonaise depuis mon plus jeune âge.

One Response to Critique : BUMP OF CHICKEN – Zero

  1. Pingback: Critique : BUMP OF CHICKEN - RAY | Play of medley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>