Coup de coeur 5 : Mr.Children – Fake

Published On 25 septembre 2011 | By Angela | Articles, Coups de coeur, Feature

Pas le courage d’éplucher des CD avec ma crève, alors je me suis dit que c’était le moment d’écrire un petit coup de cœur. Je continue avec le japonais cette fois-ci, mais le prochain sera très certainement coréen, histoire de varier les plaisirs.

J’ai donc décidé de vous parler de la chanson Fake de Mr.Children. Je pense qu’il est inutile de présenter l’un des groupes les plus vendeurs du Japon et passerai directement au vif du sujet. Beaucoup de gens en France considèrent Mr.Children comme un groupe chiant et répétitif à cause de ses nombreuses ballades. Il est vrai que les singles en sont souvent puisque les Japonais adorent cela, mais je pense qu’il s’agit d’un faux constat basé sur une mauvaise écoute de leur discographie. En y portant plus d’attention, on se rend effectivement compte que les albums sont variés afin de captiver l’attention des spectateurs en concert. Mr.Children reste bien un groupe de rock incontournable de la scène musicale nippone, d’autant plus efficace en live. Mais ça, nous y reviendrons plus tard.

Bien que j’apprécie énormément les ballades du quatuor, je vous propose de sortir quelques peu de ces préjugés et de discuter de Fake. La musique est parue en single à tirage limité à 400 000 exemplaires et a servi de générique au (très mauvais) film Dororo. La formation n’a jamais été à plaindre en termes de ventes, mais il s’agit d’une sortie assez discrète, servant notamment à promouvoir l’excellent album Home. Cette fois, Mr.Children a bel et bien prouvé sa notoriété puisque plus de 1 200 000 copies de Home ont été écoulées, le plaçant ainsi en première place du classement annuel de l’Oricon en 2007.

Fake est assez différente de l’image habituellement diffusée par les chansons-titres des singles de Mr.Children. Le morceau superbement arrangé par Takeshi Kobayashi dispose de couplets mis en valeur à l’aide d’effets de synthétiseur au rendu assez noir. Alors que ses musiques sont toujours enjouées ou au contraire nostalgiques, le groupe a opté pour un morceau ténébreux. Le chant poignant de Kazutoshi Sakurai se mêle parfaitement à l’instrumentation à tendance électro avant de s’éclaircir pendant la montée en puissance des instruments lors du refrain. Si les couplets sont lourds et subjuguants, le refrain dynamique et dansant est une véritable bouffée d’air. Puisque rien ne vaut un aperçu, je vous propose de jeter un œil à cette vidéo extraite du DVD Mr.Children Tour 2009 ~Shuumatsu no Confidence Songs~. Pas de clip cette fois étant donné que Mr.Children est avant tout un groupe de scène.

Takeshi Kobayashi -jouant au synthétiseur en tant que membre de session- a pour l’occasion réarrangé la piste. L’introduction a été prolongée, les effets de synthétiseurs sont plus marquants et Fake devient par conséquent plus efficace. Cela est davantage renforcé par le remarquable travail du staff et des ingénieurs lumière ayant choisi des tons bleu marine et rouge afin de rendre l’atmosphère plus pesante. La vidéo montre également un Kazutoshi Sakurai au top de sa forme, n’hésitant pas à courir d’un bout à l’autre de la scène du Nippon Budokan. Le chanteur est toujours présent pour son public et n’hésite pas à taper dans quelques mains. Comme d’habitude, il accorde une importance particulière au jeu de scène afin de donner vie à la chanson.

Je laisse donc les discours formels de côté quelques instants et laisse parler la fan qui sommeille en moi depuis plus de dix ans… Mais bordel, expliquez-moi comment peut-on trouver un mec comme lui chiant ? On ne compte plus le nombre de groupes japonais aux chanteurs aussi charismatiques que des asperges ou des poteaux. Lui n’hésite pas à être hyperactif et se démener du début à la fin d’un concert malgré son âge. Je ne dis pas que tout ce que fait Mr.Children est forcément bien, loin de là, mais je pense qu’il faut rendre à César ce qui est à César et admettre qu’il s’agit d’un succès amplement mérité. Je conseille en tout cas à ceux qui ont un peu de mal à entrer dans l’univers du groupe d’essayer de regarder l’un de ses DVD pour avoir un meilleur aperçu.

Le coup de cœur a finalement été plus long que prévu… Si vous avez pitié de moi qui suis tombée malade après une rentrée de 6 jours de cours intensifs (oui, il y a des facs qui donnent cours le samedi à leurs M1…), mais qui ait tout de même tenté de vous donner du contenu, n’hésitez pas à rejoindre la page facebook de Play of medley ! Un petit clic dans la box de droite suffit !

J’espère en tout cas guérir rapidement pour couvrir l’actualité et boucler efficacement mes critiques prévues !

Edit : Un nouveau DVD/Blu-Ray de Mr.Children incluant Fake vient d’être annoncé, je vous invite à lire ma news pour plus de détails !

Like this Article? Share it!

About The Author

Fondatrice, manager et rédactrice-en-chef de Play of medley, je suis passionnée par la musique asiatique et plus particulièrement par la musique japonaise depuis mon plus jeune âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>